Coordonnées

 

Boudha et enfants

JOY, votre espace bien-être

rue Louis Jasmes, 39

6043 Ransart

Tél: 0477 288 361

Newsletter

Aromathérapie scientifique

Huiles d'onctionAromathérapieHuiles d'onction

Connaissez-vous l’Aromathérapie Scientifique?

L’aromathérapie est une approche médicale au même titre que l’homéothérapie ou la phytothérapie avec laquelle elle peut être confondue.
Elle utilise la substance odorante des plantes aromatiques, extraite par distillation à la vapeur d’eau et appelée Huile Essentielle.

Trois formes d’administration sont utilisées :

Diffusion

  • La voie interne : gélules, solutions buvables, suppositoires, gouttes etc. …
  • La voie respiratoire : inhalateur, diffuseur atmosphérique…
  • La voie externe, qui nous intéresse ici : les frictions, les huiles de massage, les crèmes et baumes.

Avant de vous parler de la fabrication, des utilisations ou précautions à prendre, il serait judicieux d’amorcer une page d’histoire.
Depuis des millénaires, les plantes aromatiques ont toujours été tenues en haute estime par les thérapeutes du monde entier.

En voici, en quelques lignes,  les quatre périodes les plus marquantes.

  • La première période se situe il y a environ 40.000 ans.
    Les plantes aromatiques étaient utilisées en infusions ou en décoctions.  A cette époque  - alors que les trois berceaux de la civilisation aromatique se trouvaient en Indus, en Chine et dans le bassin méditerranéen - les peuplades aborigènes d’Australie utilisaient les feuilles de Melaleuca alternifolia (Tea Tree) pour résister aux conditions de vie très dures.
  • La seconde période est celle où les plantes étaient brûlées ou infusées ou mises à macérer dans une huile végétale.  C’est en Inde surtout que les parfums étaient largement employés en médecine mais aussi pour traiter le corps et l’esprit.  Le basilic y est originaire et y est toujours sacré.
  • Durant la troisième période, l’envie d’extraire la substance odorante des plantes se manifeste. A ce moment naissent le concept d’Huile Essentielle ainsi que la création et le développement de la distillation.
  • La dernière période voit éclore la connaissance des composants des Huiles Essentielles… connaissance qui donne à l’aromathérapie son statut de scientifique.

Depuis quelques années maintenant, l’aromathérapie ouvre aux médecines naturelles une voie vers la reconnaissance de son intérêt, de sa valeur et de son utilité pour la santé de la race humaine.

Mais, comment fabrique-t-on une Huile Essentielle ?  Plusieurs méthodes sont utilisées…

a. La distillation à la vapeur d’eau.

la distillation à la vapeur d’eaula distillation à la vapeur d’eau

Imaginez trois cuves reliées entre elles par de minces tubes  dont le dernier aboutit à un essencier.  

L’eau est doucement chauffée dans la 1ère cuve. Sa vapeur passe dans la 2ème où sont mises les plantes.  Sous son effet, les plantes se déchargent de leurs principes actifs. La vapeur chargée s'échappe dans un serpentin qui va se refroidir dans l'eau de la 3ème cuve permettant ainsi à la vapeur de se condenser en gouttelettes.  Ces gouttelettes termineront leur acheminement dans un flacon appelé essencier.  L'Huile Essentielle étant plus légère l'eau, il suffira simplement de la récupérer à la surface de l'essencier. L’eau en-dessous servira pour créer des eaux florales et les hydrolats.

b. L’expression à froid.

expression à froidCette technique est réservée aux zestes d’agrumes (citron, citron vert, orange douce, bigarade…).
 L’Huile Essentielle  contenue dans de petites poches situées sur la peau du fruit est alors expressée grâce à des presses hydrauliques.  Le liquide récolté sera passé à la centrifugeuse afin de séparer la pulpe de l’Huile Essentielle.

 

 

c. L’effleurage

Macerat de fleurs

 

Une dernière méthode, plus guère employée car trop coûteuse, est l’effleurage. Seules les industries du parfum l’utilisent encore… notamment pour la rose de Damas.

Cette méthode consiste à placer les fleurs dans un corps gras purifié et ce, jusqu’à la saturation de ce dernier.

On laisse ainsi les arômes l’en pénétrer.  On obtient une pommade que l’on va nettoyer et y ajouter de l’alcool.

Au bout de 24h, l’Huile Essentielle et le corps gras sont séparés et il ne reste plus qu’à recueillir l’Huile Essentielle.

 

Je ne pourrais pas vous parler des huiles essentielles sans vous donner quelques précautions d’emploi.

Surtout ne sous-estimez jamais les effets d’une huile essentielle et, avant une première utilisation, vérifiez-en votre tolérance par un test cutané.

Pourquoi ?

Certaines huiles peuvent être irritantes pour la peau et les muqueuses (c’est le cas des  phénols), d’autres seront hépatotoxiques en usage interne à fortes doses (ex. le thymus vulgaris ou l’origanum compositum)… enfin, les huiles comme les citrus seront photo sensibilisantes.  Après application ou ingestion, attendez 6h avant de vous exposer au soleil.

Qui dit précaution d’emploi, parle aussi d’interdictions.

 

Celles-ci s’adressent tout particulièrement :

  • Aux femmes enceintes ou allaitantes
  • Aux enfants de moins de 3 ans
  • Aux insuffisances rénales et hépatiques
  • Aux personnes subissant des pathologies lourdes
  • Aux personnes allergiques ou asthmatiques (éviter les huiles en diffuseur)
  • Atténuer l’effet d’une huile en y ajoutant de l’eau
  • Je m’explique:
  • 1er exemple: Si vous avez par mégarde avalé une Huile Essentielle pure, prenez de suite plusieurs cuillères d'huile végétale pour en diminuer les effets mais surtout pas de l'eau !  En cas de trop grande absorption, prévenez un centre antipoison.
  • 2ème exemple : Une projection d'Huile Essentielle dans l'oeil ou sur une muqueuse, rincez également abondamment avec une huile végétale.

A côté de cela, il serait intéressant également  de vous parler de leurs propriétés.

Les Huiles Essentielles accumulent plusieurs propriétés.

En voici quelques exemples.

Une menthe, une camomille ou une lavande sera analgésique et antalgique.

Un romarin, une sauge seront tonifiants

Un eucalyptus, une lavande ou encore un romarin  seront cicatrisantes etc. …

Que diriez-vous de quelques huiles à la maison ?

 

Si vous le désirez, je pourrai vous conseiller sur les huiles essentielles que vous entreposerez dans votre armoire à pharmacie.  Je vous expliquerai comment les utiliser pour combattre les petits bobos quotidiens et quelles doses employer.

L’avantage de l’aromathérapie est qu’elle peut être combinée avec une autre thérapie.  Si vous prenez un médicament, l’Huile Essentielle sera un support ou une aide précieuse. Mais parlez-en à votre médecin qui sera seul habilité à vous dire si une contre-indication existe.

Et pour finir, que diriez-vous d’un petit clin d’œil au massage avec les Huiles ?

 

Les Huiles Essentielles font partie intégrante des massages.

Si l’on veut que le soin soit réussi,  il faut que l’huile soit adaptée à la personne, à son ressenti et même à son humeur du jour.

C’est pourquoi, je vous aiderai à choisir avec précautions l’Huile qui vous permettera de vous détendre, de vous relaxer.

De même que l’aromathérapie permet un drainage du corps, c’est avec plaisir que je vous ferai goûter aux bénéfices d’une huile de qualité.

Je reste donc à votre disposition pour tout conseil afin de vous orienter au mieux dans vos choix.

 

Attention: excellent complément à la médecine traditionnelle, l' utilisation des huiles essentielles ne modifie en rien un traitement médical et ne s’y substitue en aucun cas.